Nuevo Concepto

La Terrasse, French Cuisine

La Terrasse, French Cuisine

Nuevo concept

Es un concepto nuevo y muy conocido en Francia, el cual se llama "

Table d Hôtes" o Chef a domicilio.

La Chef Francesa Patricia Richer los recibirá en su hogar ubicado en una casa muy antigua que data del año 1927, la cual está construida totalmente en madera. Ella quiere compartir su cultura y gastronomía francesa.

Una decoración elegante y lujosa para cenas íntimas, de negocios u ocasiones especiales

con un servicio personalizado.

Importante: Únicamente con reserva de 2-12 personas y solamente se acepta pagos en efectivo o por transferencia bancaria.

Prensa Chef Patricia Richer

Sí! Seguimos probando las ricas y deliciosas preparaciones hechas pelas manos preciosas de las Patrícias!
ecventura@irudiv @e_di_acucar esse insta 😉chefpatriciaricherCrecer la gastronomía francesa en el extranjero. Sigo buscando nuevas técnicas, innovando como si cada día nos condujera a composiciones aún no exploradas.
provandoomundo@chefpatriciaricher 👏provandoomundoAinda estamos na Costa Rica, mas já colocamos um pezinho na FrançaA francesa @chefpatriciaricher
comanda sozinha (sozinha mesmo!) a cozinha do bistrô La Terrasse, considerado o melhor restaurante da capital costariquenha.O segredo do sucesso? Delicadeza, feminilidade e muita criatividade. Ficamos hipnotizados assistindo a montagem dos pratos!
cerrobrujoHermoso! Te.siguen las Patricias!!!!hernanrodrigueznietoEspectacular. Delicioso 😋
adrianaballerineQue sobremesa linda!provandoomundo@cerrobrujo Sí! Seguimos probando las ricas y deliciosaspreparaciones hechas pelas manos preciosas de las Patrícias! ecventura@irudiv @e_di_acucar esse insta 😉
Chef Patricia Richer-Claude Serra(Istagram chefpatriciaricher/ claude_serra83)
http://www.pepitasandco.com/retrato-de-un-lugar-mitico-le-…/Algunas veces en los encuentros todo parece evidente. No intentamos desfilar ni jugar con su encanto. Se hacen en la generosidad y la felicidad.Compartir sus pasiones, transmitir sus conocimientos y sus tradiciones: es maravilloso.Le Revest les Eaux, es nuestro pueblo donde saboreamos momentos generosos y auténticos durante todo el año. Aquí, no seguimos los corrientes de la moda, vivimos de lo que es más presente y actual: Todo el arte de vivir , « Côté Sud » .Ese es el secreto de este pequeño rincón del paraíso.
Claude Serra tiene el alma de un fotógrafo, contador y periodista a sus dedos. En sus artículos nos cuenta la naturaleza, la gastronomía, los sorprendentes encuentros.
https://www.lonelyplanet.com/costa-rica/san-jose/restaurants/la-terrasse/a/poi-eat/1578114/358357
Hidden away in the living room of a 1925 Barrio Otoya home, this intimate French restaurant regularly welcomes well-heeled locals with something to celebrate. Gracious Gerald plays host while his wife, the talented chef Patricia, reveals her fine sensibilities in thick, creamy soups and cheeses, hearty meat dishes and imaginative presentation. Order French wine and a few dishes to share.

-->
https://www.petitfute.com/v44166-san-jose/c1165-restaurants/c4-cuisine-francaise/1554451-la-terrasse.html#AjBhVAAqCpF2CEpY.99
C'est un concept bien connu en France - la table d'hôtes ou le chef à domicile - que la chef française Patricia Richer a développé à San José pour apporter à ses clients un service personnalisé. La jeune femme, très talentueuse, et véritable ambassadrice de la cuisine franco-costaricienne, reçoit dans une maison de charme de 1927, construite en bois. Le salon, intime et élégant, est aussi raffiné que les assiettes et elle partage avec les Ticos son goût pour la culture et la gastronomie française. Patricia a même écrit un livre de recettes en collaboration avec des chefs provençaux, La Francophonie s'invite en cuisine, en vente sur place. LA table mondaine en vogue est devenue une institution, une excellente sortie avec des amis costariciens pour leur faire découvrir la gastronomie française (souvent en mieux !).



https://www.cuisineaz.com/communaute-les-toques-c8348.aspx…"
Chef Patricia Richer, toquée de cuisneaz.com# Merci à Dominique Rivron. 
Heureuse de faire partie du groupe www.cuisineaz.com"Les Toqués de cuisine AZ sont les ambassadeurs et les ambassadrices de la marque.le partage : la convivialité et le partage est au centre de leur passion pour la cuisine.la transmission : le savoir et le savoir-faire culinaire est essentiel.
https://www.facebook.com/LacrouteetBuffet/
EL CAPTAIN BUFFET, commandant de bord AIR FRANCE, PASSIONNE DE CUISINE.....
A l'occasion de mon escale au Costa Rica j'ai rencontré un couple de restaurateurs hors du commun dans leur maison transformée en table d'hôtes "intimiste" (même le Président du Costa Rica est venu fêter en tête à tête l'anniversaire de son épouse dans la jolie salle à manger aux murs en bois blanc de "LA TERRASSE").
Lui, Gerald RICHER officie en salle où il cultive un accueil "provençal généreux" mêlé de ces petits coups de pattes que peuvent avoir les "ours mal léchés", façon sans doute de cacher une sensibilité extrême. Un vrai personnage (à prendre tel quel) avec ses grosses boucles d'oreilles de corsaire et sa bague d'ex Hell'sAngel.
En cuisine se cache (elle se donne corps et âme à sa passion créatrice) Chef Patricia RICHER. c'est une artiste. Au sens le plus fort noble du terme. Son véritable don pour les alliages de goûts en fait une exploratrice de saveurs hors pair. En tant qu'autodidacte, elle semble encore avoir à coeur de montrer son savoir faire. Mais le sait-elle? Elle se trouve déjà bien au delà d'une "expertise du goût" que la plupart de ceux qui ont le diplôme brodé sur la toque n'atteindront sans doute jamais. Bref, j'ai aimé ses assiettes fleuries, ses alliances de saveurs classiques de la cuisine française sublimée par un excès de sensibilité.
Permettez-moi de vous dire Chef Patricia : "c'est superbe ce que vous sortez de votre cuisine équipée comme celle d'une ménagère. Alors n'hésitez pas à lâcher encore un peu plus votre sensibilité créatrice pour crever le ciel. Le regard des autres importe peu quand on a votre classe !"Mais en réalité, c'est vous qui parlez le mieux de vous en vous dévoilant dans le livre que vous avez publié en 2015 : "Ma cuisine est le reflet de ce que je suis. Vive et actuelle. Une cuisine tout simplement réjouissante de savoir faire remplie d'emotion et de féminité. Ce métier est un métier de culture. La culture du goût et de la créativité. Je considère la cuisine comme un art et elle est un véritable mode d'expression de ma sensibilité."Sans forcément chercher les étoiles, sachez que vous faites déjà glisser sur les papilles de vos convives des constellation de goûts. @ Restaurant La Terrasse.
https://www.twoweeksincostarica.com/1-2-days-san-jose-costa-rica/
 One of the things in San Jose that really impressed us were the selection of great restaurants and pubs. This reminded us of when we lived in Boston, where we could just walk a few blocks down the street and have our choice of food and drink from around the globe.
Since we were celebrating Jenn’s birthday, we decided to have a special dinner at La Terrasse. This cozy French restaurant is tucked away in a quieter neighborhood (near Hotel Aranjuez) and was one of our most memorable meals, ever. The chef, Patricia Richer, is a master at her craft and her husband Gerald is a wonderful host. Our only regret is that after rich appetizers and large meals, we didn’t have room for dessert.
https://www.pepitasandco.com/celebracion-de-la-san-valentin/
pepitasandco
Esta noche, cenamos en la casa de la Chef Patricia Richer
Celebración de la San Valentin.
Con discreción y pasión, Patricia Richer pone en obra en su restaurante una cocina trabajando sobre la técnica, una cocina creativa, hecha de sabores con productos de calidad y los platos más exitosos.

https://soundcloud.com/robert-walshe
A special word of thanks to Patricia & Gérald Richer for the most exceptional dining experience last night! They are such a talented couple both adding a unique talent to the offering!


https://www.facebook.com/La-Francophonie-sinvite-en-cuisi…/…
Revista America latina con la Chef  Patricia Richer
Articulo de prensa con la Chef Patricia Richer sobre su libro « La francophonie s'invite ne cuisine » Preguntas de parte de la periodista Sofia lucia F.
Porqué ese libro culinario entre chefs Franceses & Costarricenses?
Un deseo: sensibilizar la pasión de cada Chef en su registro de gastronomìa.
Cada receta evoca la gastronomìa según su sentimiento.
El plato en su libro que lo mejor se adapta a usted?
El estofado de ternera a la vainilla. Las salas son la verdad identidad de nuestra cocina, es su gusto que la caracteriza.
El Chef que le inspira ?
El chef Alain Biles que pone adelante una cocina de la Provenza con Amor que interprete con perfección los fundamentales y las técnicas de Escoffier con el Embajador de la Gastronomìa Provenzal Gui Gedda.
El chef Pierre Hermé para la delicadeza de sus aromas y la complexidad de sus sabores en pastelería.
Su utensilio de cocina favorito?
Nunca sin mi pequeño mezclador de especias y hierbas aromáticas.
Si no está cocinara?
Yo no sería ?
Un vino preferido ?
El vino destaca el plato según Patricia Richer
Un vino rosado côte de Provence del Château de Langueroun que con delicadeza, voluptuosidad y sutilidad. Está muy estructurado. En boca, está muy sería de un vino blanco y sus aromas ofrecen una alianza perfecta con los platos. Ofrece una frescura aromática y floral que acompaña a la perfección un plato o un postre.
A donde usted se siente bien?
En mi cocina y en mi pueblo Le Revest Les eaux en el Var Revista Latina. Una Cita a la Terrasse, con la Chef Patricia Richer.
Preguntas de parte de la periodista Sofia lucia F.
Porqué ese libro culinario entre chefs Franceses & Costarricenses?
Un deseo: sensibilizar la pasión de cada Chef en su registro de gastronomìa.
Cada receta evoca la gastronomìa según su sentimiento.
El plato en su libro que lo mejor se adapta a usted?
El estofado de ternera a la vainilla. Las salas son la verdad identidad de nuestra cocina, es su gusto que la caracteriza.
El cocinero que le inspira ?
El chef Alain Biles que pone adelante una cocina de la Provenza con Amor que interprete con perfección los fundamentales y las técnicas de Escoffier con el Embajador de la Gastronomìa Provenzal Gui Gedda.
Pierre Hermé para la delicadeza de los aromas y la complexidad de los sabores en pastelería.
Su utensilio de cocina favorito?
Nunca sin mi pequeño mezclador de especias y hierbas aromáticas.
Si no está cocinara?
Yo no sería ?
A donde usted se siente bien?
En mi cocina y en mi pueblo Le Revest les Eaux con mi familia bajo el sol, el cielo azul, la lavanda, el canto de las cigarras y los olivos. Un escenario idílico.
Su principal calidad ?
La perseverancia
https://thecostaricanews.com/5-best-french-restaurants-cos…/
La Terrasse French Cuisine.
It is a small establishment that has a variety of dishes of meat, chicken, and seafood, among others, with the typical taste of France. “It works with reservations, since being a small restaurant I cannot have doors open to the general public. We are a French gastronomy company that works with 12 daily cutlery”, commented Patricia Richer, a chef, and owner of La Terrasse.
By Thecostaricanews.com https://www.facebook.com/search/top/…
Travel magasine Guide AFAR
By https://www.afar.com/travelers/travesias.La Terrasse French Cuisine, French chef Patricia Richer has imported French tastes to her adopted Costa Rica. Every evening, she opens her 1927 Barrio Amòn house to 12 lucky diners at a time, where she serves Provençale fare in rooms designed to evoke Parisian romance. On Saturdays, the chef leads personalized French cooking classes. (Given the small scale and the intimate vibe of the dinners and the classes, reservations for both are de rigueur.) By Travesías.    
Gastronomie en Costa Rica par Flor de pacifico.
LA TERRASSE: Ce restaurant français confortable est niché dans un quartier plus calme (près de l’Hôtel Aranjuez) et propose un assortiment de plats typiquement français ou inspirés des cultures locales. Le chef, Patricia Richer, est un maître dans son métier et Gérald un hôte merveilleux.
https://www.pandore-magazine.com/accueil/¡El nuevo número de Pandore está en línea en Inglés y Francés! Los artistas se descubren por usted y nos dejan conocer un poco más sobre sus realidades artísticas. Nuestro chef Patricia Richer nos hacen sucumbir una vez más a sus recetas. ¡Y siempre las películas críticas, series, música que están ahí para ayudarnos cuando no tenemos inspiración para mirar o escuchar algo! Disfrutar! ¡Pandora es gratis y accesible a todos! Disfruten !!!!¡Nuevos editores se encuentran entre ellos para descubrirlos!
https://issuu.com/…/docs/magazine-l'art de la cuisine par la Chef Patricia Richer
Hoy, todavía, sigo buscando nuevas técnicas, para innovar, como si cada día nos condujera a composiciones aún inexploradas.Cada plato conversa con sus invitados afin que cada persona encuentra la felicidad e intercambia sus impresiones.Y si tuviera que elegir tres palabras para definir mi cocina, sería:"entretenido, creativo y sincero". Chef Patricia Richer.
La Terrasse French Cuisine.
It is a small establishment that has a variety of dishes of meat, chicken, and seafood, among others, with the typical taste of France. “It works with reservations, since being a small restaurant I cannot have doors open to the general public. We are a French gastronomy company that works with 12 daily cutlery”, commented Patricia Richer, a chef, and owner of La Terrasse.
By 
Thecostaricanews.com
https://www.facebook.com/search/top/…

Global Trade Leader's Club ha elegido el Restaurante La Terrasse como merecedora de recibir el Trofeo del Año 2018.www.gtleadersclub.com
One of the top restaurants in San José doesn’t serve Costa Rican cuisine; it’s actually a French restaurant. La Terrasse Cuisine Française serves some of the finest French cuisines that you will find outside of France! While it may be one of the most expensive in town, it is for good reason.
http://www.vicwarren.com/pura-vida 
Tuesday was Valentine’s Day, and for a change of pace we decided to splurge and treat ourselves to a nice dinner. Rated #1 out of 524 restaurants in San Jose is a French restaurant named La Terrasse, so we made reservations (highly recommended, since the restaurant is in the owners’ home, and there are only six or seven tables). Here’s the address, in typical Tico fashion: Avenida 9, calle 15, 45 metros al Norte de Café Mundo, 25 metros al sur del hotel la Amistad, Barrio Otoya San José, describing that it’s 45 meters north of Café Mundo and 25 meters south of Hotel la Amistad, landmarks for the lost. Our cab driver knew the general location and, after a couple of wrong turns, found the home south of city center. We knocked on the door, and our host opened it and welcomed us in.
The chef of La Terrasse is Patricia Richer, and her husband, Gerald, is the waiter, wine steward and genial host. Together, they served us one of the best meals we have ever had. And in such lovely, intimate surroundings. Here’s the menu:
Vegetales orgánicos de Joseph Dugast, La BioFinca de Don Pepe.
“Para el placer de un cena romántica.”
Coctel Glamour
Crema de espáragos, aguacate
Cardamomo & coco
Mini brocheta de camarón con especias.
Mini Tarteleta de hongos y queso camembert
Pisto de berros
Pechuga de pato, especias
Gratinado de papas al aceite de trufas.
Fondante de caramelo espéculos Emulsión de Martini blanco y naranja& nueces caramelizadas
Croquante de chocolate.
Trufas de chocolate blanco & praliné.
And here’s a photo to give you an idea of what their “small home” looks like:
Patricia est originaire de Provence. Elle s'est installée, il y a 8 ans, au Costa Rica, pour y créer sa propre entreprise. Chef de cuisine et directrice de la première table d’hôte dans la capitale, San José, elle partage, avec Expat.com, sa véritable passion pour la gastronomie française et son appréciation de la vie au Costa Rica.Bonjour Patricia, peux-tu te présenter brièvement et nous dire ce qui t'amène au Costa Rica ?
Je viens de Provence, plus précisément de la région de Toulon dans le Var. En 2004, des amis nous ont invités à passer un mois de vacances pour découvrir le Costa Rica. Par la suite, notre intérêt pour ce pays a grandi au point de nous donner envie de nous y installer et de tenter l'aventure costaricaine.
Tu es chef cuisinière et à la tête d'un restaurant de renom. Comment es-tu parvenue à t'affirmer au Costa Rica et à te mettre à ton propre compte ?Cela m'a coûté beaucoup d'efforts et de temps pour faire reconnaître la cuisine française au Costa Rica car elle avait une réputation de cuisine onéreuse et peu copieuse. J'ai donc commencé, avec ma première affaire, à proposer des formules le midi afin que les gens puissent manger Français à un prix très raisonnable. Par la suite, j'ai réussi à finaliser des contrats avec des tour opérateurs, puis j'ai été sollicitée pour des événements diplomatiques. Le Costa Rica a un grand avantage par rapport à la France : le bouche-à-oreille fonctionne très bien. Grâce à cela, la réputation de mon affaire et de mon travail a attiré de plus en plus de clients réceptifs à mon style de cuisine. Je suis désormais directrice et chef exécutif de la première table d'hôte à San José.Parles-nous de ce que tu aimes le plus au Costa Rica...et le moins.J'aime surtout le contact, l'amabilité des Costariciens, leur curiosité et leur engouement pour la culture française. Ce que j'apprécie le moins, par contre, c'est la lenteur de ce pays :"Le temps n'existe pas."
Peux-tu décrire le Costa Rica en une phrase ?C'est un pays très difficile, mais plein d'opportunités étant en voie de développement, et au quotidien, il fait bon y vivre.Qu'est-ce qui t'as le plus surpris à ton arrivée au Costa Rica ?Ce fut pour moi, tout d'abord, un choc culturel. L'erreur à ne pas commettre est la comparaison avec son pays d'origine. Ceux qui ne le font pas arrivent à commencer une nouvelle vie sans jugement, ni critique, et là, l'adaptation se fait plus rapidement.Est-il difficile de trouver un logement au Costa Rica ? Quels sont les types de logements disponibles pour les expatriés ?Il y a beaucoup de logements à vendre et à louer au Costa Rica, sans aucune référence de prix. Les prix restent à la discrétion des propriétaires (deux maisons identiques, côte à côte, peuvent avoir des prix différents, sans aucune justification. C'est une question de l'offre et de la demande).Quels sont les festivals les plus populaires et les principaux codes culturels au Costa Rica ?La fête nationale, la Semaine Sainte, Noël, la fête des mères, sans oublier la Saint Valentin qui est une fête incontournable dans la culture latine.Parles-nous de ce que tu aimes le plus au Costa Rica...et le moins.J'aime surtout le contact, l'amabilité des Costariciens, leur curiosité et leur engouement pour la culture française. Ce que j'apprécie le moins, par contre, c'est la lenteur de ce pays :"Le temps n'existe pas."Peux-tu décrire le Costa Rica en une phrase ?C'est un pays très difficile, mais plein d'opportunités étant en voie de développement, et au quotidien, il fait bon y vivre.Qu'est-ce qui t'as le plus surpris à ton arrivée au Costa Rica ?Ce fut pour moi, tout d'abord, un choc culturel. L'erreur à ne pas commettre est la comparaison avec son pays d'origine. Ceux qui ne le font pas arrivent à commencer une nouvelle vie sans jugement, ni critique, et là, l'adaptation se fait plus rapidement.Est-il difficile de trouver un logement au Costa Rica ? Quels sont les types de logements disponibles pour les expatriés ?Il y a beaucoup de logements à vendre et à louer au Costa Rica, sans aucune référence de prix. Les prix restent à la discrétion des propriétaires (deux maisons identiques, côte à côte, peuvent avoir des prix différents, sans aucune justification. C'est une question de l'offre et de la demande).Quels sont les festivals les plus populaires et les principaux codes culturels au Costa Rica ?La fête nationale, la Semaine Sainte, Noël, la fête des mères, sans oublier la Saint Valentin qui est une fête incontournable dans la culture latine.Que penses-tu du mode de vie au Costa Rica ?Vivre au Costa Rica est plutôt onéreux, surtout en ce qui concerne l'alimentation et les boissons de bonne qualité : un trajet en bus peut coûter environ 1 $. Une bière nationale coûte environ 3 $ tandis que le prix d'une bière artisanale tourne autour des 5 $. Il est également très dur de trouver du bon pain comme on l'aime en France. C'est pour cela que je fais moi-même mon pain et pour mes clients : une baguette à la française coûte alors environ 3 $. Néanmoins, c'est un pays calme et paisible, sans aucune forme d'agressivité (verbale ou physique). Je le recommande pour des vacances en famille. De plus, la nature est omniprésente.Quels sont les moyens de transport disponibles sur place ? Comment fais-tu pour te déplacer ?Si vous souhaitez vivre une expérience typique à San José, je vous invite à prendre les transports en commun, tels que le train urbain ou le bus. Si vous préférez voyager en taxi, il vaut mieux être vigilant car ils ont tendance à majorer les prix à la vue de touristes. Si vous avez choisi de louer un véhicule, soyez très attentif au volant car le code de la route est quasiment inexistant. Chacun conduit à sa façon et cela peut s'avérer assez dangereux des fois. Je possède un 4X4, ce qui me parait d'ailleurs la meilleure option vu l'état des routes, même dans le centre ville, et surtout durant les intempéries.As-tu eu des difficultés à t'adapter à ton nouvel environnement et à la société costaricienne ?J'ai appris, au fil des années, à m'adapter petit à petit à ce pays qui m'était étranger afin de comprendre au mieux la manière de vivre de ses habitants. J'ai eu la chance de rencontrer des Costariciens formidables qui ont su partager avec moi leur culture pour que je puisse l'accepter et vivre avec eux en harmonie dans leur pays.A quoi ressemble ton quotidien d'expatriée à San José ?Mon entreprise occupe la majeure partie de mon temps, mais j'ai tout de même droit à quelques escapades à travers le pays de temps en temps. C'est une manière pour moi de me ressourcer. Ce si petit pays possède plein d'endroits merveilleux où vous profiterez de l'osmose avec la nature.Que fais-tu de ton temps libre ?Je profite quelquefois du week-end pour essayer les petits restaurants populaires costariciens. En général, ils proposent des plats simples, mais qui sont, pour nous les Occidentaux, très exotiques. Certains week-ends, par contre, je suis d'humeur farniente.Y a-t-il au Costa Rica des activités nocturnes pour les fêtards ? Il y en a très peu bien que ce soit un pays d'Amérique latine. Les gens d'ici vivent au rythme du soleil. On se lève à 5h et généralement on se couche aux alentours de 21h. Cependant, la nouvelle génération a tendance à changer de rythme de vie. On peut voir, dans certains quartiers, de nouvelles affaires qui semblent favoriser un début de vie nocturne au Costa Rica. Ce ne sont que les prémices ! Je ne présenterais pas le Costa Rica comme une nation de fêtards, du moins, comme le Brésil ou le Mexique.Quelles habitudes as-tu oublié en t'installant au Costa Rica ?J'ai laissé tomber le respect de la ponctualité. Il est très rare qu'un Costaricien respecte un horaire... « Ahojita ! », qui signifie normalement « tout de suite », veut dire « jamais » pour eux. Il faut savoir être patient, surtout à la banque, auprès des organismes sociaux, ou même à un rendez-vous.Y a-t-il quelque chose que tu voudrais faire au Costa Rica mais que tu n'as pas encore eu l'occasion de faire Pour l'instant, j'ai très peu de temps pour m'investir dans d'autres projets. Ma principale motivation est de maintenir la qualité et le service de mon affaire sur le long terme et continuer à partager cela avec les Costariciens, les touristes, sans oublier les gens de passage à San José.Quel est ton meilleur souvenir du Costa Rica ?Mon premier jour de l'An dans le Pacifique avec une eau à 32 °C et une température ambiante de 40°C.Que penses-tu de la cuisine locale ? Qu'as-tu de plus à lui apporter et quelles sont tes spécialités ?La cuisine locale est simple, mais agréable à manger. Je n'ai pas de prétention à modifier les plats Costariciens car mon entreprise est principalement axée sur le concept de cuisine française. Je propose donc une cuisine créative et revisitée en utilisant principalement des ingrédients locaux et organiques. La qualité et la variété des ingrédients que l'on peut trouver en France est d'ailleurs ce qui me manque le plus ici !Es-tu déjà arrivée à un point de vouloir quitter le Costa Rica ? Comment as-tu surmonté cette épreuve ? Qu'est-ce qui te retient au Costa Rica ?L'expatriation est une étape difficile parce que l'on part généralement vivre loin de sa famille et de ses amis. La région méditerranéenne me manque aussi, mais la joie que me procure mon entreprise me donne l'impression d'apporter quelque chose à ce joli petit pays. L'enthousiasme des Costariciens et les compliments que je reçois me font chaud au cœur.Vivre à San José, quels conseils donnerais-tu aux futurs expatriés au Costa Rica ?Ne pas s'emballer, se donner du temps pour y vivre et apprendre les codes de pays avant d'entamer ses projets. Il est préférable de déterminer, d'abord, si cette destination vous convient réellement et si vous pourrez vous y adapter.Quelles seraient, selon toi, les 5 choses à amener dans sa valise au Costa Rica ?Mes épices, des ustensiles de cuisine, des produits cosmétiques, une bonne bouteille de champagne ou d'Armagnac.Tes projets d'avenir ?Favoriser davantage la gastronomie française entre le Costa Rica et la France, comme j'ai peu le faire lors de l'édition de mon livre « La francophonie s'invite en cuisine » par le biais duquel j'ai réuni des chefs français et costariciens, ainsi qu'à travers différents événements médiatisés par la presse en France comme au Costa Rica. Dans tous les cas, je vais continuer dans mon secteur d'activité afin de toujours mettre en avant la cuisine française à l'étranger.
Revue Eka Empresarial.
https://issuu.com/ekaenlinea.com/docs/eka_352_web__3_/35
La chef Patricia Richer vous invite à partager son quotidien à La Terrasse. 
"maginer mes plats, mes desserts est un jeu. C'est un défilé permanent de textures, de saveurs et de couleurs. Réhausser des desserts avec des épices, de l'huile d'olive, faire chanter les arômes pour mettre en valeur mes plats afin de provoquer un souvenir... Se renouveler c'est l'essentiel de la cuisine.
La Chef Patricia Richer le invita a compartir su diario en su restaurante La Terrasse.
" Imaginar mis platos, mis postres es un juego. Es un desfile permanente de texturas, de sabores y de colores. Realizar postres con especias, aceite de oliva, chantajear los aromas. Renovarse es lo esencial de la cocina."
La Terrasse French cuisine/La Terrasse intimate spot in a historic house dating from 1927 serves rich French-style dishes from lauded chef Patricia Richer
http://www.varmatin.com/belle-histoire/cette-varoise-qui-mitonne-des-plats-francais-au-costa-rica-7666
Patricia Richer, 47 ans, est une cuisinière qui fait découvrir les plats de la gastronomie made in France à l’étranger. Le chef s’est installée au Costa Rica et sort un livre de recettes.
Patricia Richer, 47 ans, est une cuisinière qui fait découvrir les plats de la gastronomie made in France à l’étranger. La chef s’est installée au Costa Rica et sort un livre de recettes. Comme elle, ils sont nombreux à s'expatrier à l'étranger. D'abord pour un coup de foudre, puis pour une seconde vie professionnelle. Patricia Richer est partie en vacances au Costa Rica.
"Je suis tombée amoureuse de ce pays", s'émerveille celle qui, depuis une quinzaine d'années, est tombée dans la marmite de la gastronomie française. La cuisinière autodidacte commence par concocter pour ses amis, qui l'encouragent à ouvrir un établissement. Ce sera Le petit écran à Sanary-sur-Mer. Il y a sept ans, elle s'envole pour des vacances au Costa Rica. Elle n'en repartira plus. Aujourd'hui, son quotidien se déroule à plus de 9.000 km de sa ville d'enfance: Le-Revest-les-eaux. A 47 ans, elle possède une table d'hôte dans la capitale, San José. "CHEF PATRICIA "C'est dans le quartier historique, Barrio Otaya, que Patricia ouvre son premier restaurant: Arte y Gusto Café. Elle utilise déjà les saveurs françaises, sa culture. Presque trois années plus tard, elle lance La Terrasse, plus précisément une table d'hôte. "Il n'y a pas d'équivalence en espagnol, donc ici on dit restaurant. Sauf que c'est une table d'hôte pour douze personnes", souligne "Chef Patricia", comme la surnomment les locaux. SON MARI L'AIDE EN TROUVANT DE BONS VINS. Ces derniers, friands de la culture française, tombent rapidement sous le charme de la jolie blonde qui a dû apprendre l'espagnol. "Au Costa Rica, il faut soit parler cette langue soit l'anglais", ajoute-t-elle. Pour l'épauler, elle peut compter sur son mari, Gérald, en charge de dégotter les meilleurs vins pour accompagner ses plats. UN LIVRE DE RECETTES REVISITÉES. La Terrasse propose une carte 100% française. "J'ai voulu apporter la touche française à l'étranger. Une identité française mais plus contemporaine." Côté plats, on retrouve les traditionnels escargots, le canard à l'orange…Patricia Richer a souhaité les partager à travers un livre bilingue, français espagnol, dans lequel elle invite des chefs du monde entier à revisiter des recettes made in France. "ON DOIT S'ADAPTER AUX PRODUITS LOCAUX" "La difficulté est de travailler avec des produits du Costa Rica. Certains ingrédients ne s'y trouvent pas. Les produits importés coûtent chers. On doit s'adapter aux produits locaux", conclut-elle. Durant quelques semaines, Patricia Richer est en France pour faire connaître son travail. En attendant peut-être d'ouvrir, chez nous, un restaurant 100% cuisine costaricaine.
HTTP://WWW.APETITOENLINEA.COM/LA-BURGERMASIA-DEL-BURGERFEST-SE-LLEVO-LA-ESPATULA-DE-ORO/Al final de la noche, el panel de jueces formado por Siggi Soler experto en gastrosofía; Giuseppe Tarnero columnista gastronómico; Doris Goldgewicht reconocida chef nacional; Patricia Richer chef ejecutiva de La Terrasse; Cy F. Winter diplomático y experto en hamburguesas, Ricardo Añino diplomático y aficionado a la gastronomía y el invitado especial, el Chef Francés Alain Biles quien trabajó para los restaurantes más refinados en Paris: Lucas-Carton 2 Estrellas Michelin, Lasserre 3 Estrellas Michelin, la Tour d’Argent 3 Estrellas Michelin y Jacques Cagna 2 Estrellas Michelin; determinó los restaurantes ganadores.

http://www.4dementes.com/index.html#jueces
La Chef Patricia Richer participera au jury BurgertFest 2015 avec le chef étoilé Alain Biles
https://www.facebook.com/336510943135714/videos/840922792694524/
Es con gran alegria que la Chef Patricia participa como miembro de jueces de BurgerFestCR 2015Credomatic presenta los jueces de #BurgerFestCR:Siggi Soler experto en gastrosofía, Giuseppe Tarnero columnista gastronómico, Doris Goldgewicht reconocida chef nacional, Richer Patricia Chef ejecutiva del restaurant La Terrasse.Cy F. WINTER diplomático y experto en hamburguesas y Ricardo Añino diplomático y foodie. ¡Conózcalos!


Patricia Richer, 47 ans, est une chef qui fait découvrir les plats de la gastronomie made in France à l’étranger. La chef s’est installée au Costa Rica et sort un livre de recettes. Patricia Richer, 47 ans, est une cuisinière qui fait découvrir les plats de la gastronomie made in France à l’étranger. La chef s’est installée au Costa Rica et sort un livre de recettes. Comme elle, ils sont nombreux à s'expatrier à l'étranger. D'abord pour un coup de foudre, puis pour une seconde vie professionnelle. Patricia Richer est partie en vacances au Costa Rica. “Je suis tombée amoureuse de ce pays", s'émerveille celle qui, depuis une quinzaine d'années, est tombée dans la marmite de la gastronomie française. La cuisinière autodidacte commence par concocter pour ses amis, qui l'encouragent à ouvrir un établissement. Ce sera Le petit écran à Sanary-sur-Mer. Il y a sept ans, elle s'envole pour des vacances au Costa Rica. Elle n'en repartira plus. Aujourd'hui, son quotidien se déroule à plus de 9.000 km de sa ville d'enfance: Le-Revest-les-eaux. A 47 ans, elle possède une table d'hôte dans la capitale, San José. “CHEF PATRICIA “C’est dans le quartier historique, Barrio Otaya, que Patricia ouvre son premier restaurant: Arte y Gusto Café. Elle utilise déjà les saveurs françaises, sa culture. Presque trois années plus tard, elle lance La Terrasse, plus précisément une table d'hôte. "Il n'y a pas d'équivalence en espagnol, donc ici on dit restaurant. Sauf que c'est une table d'hôte pour douze personnes", souligne "Chef Patricia", comme la surnomment les locaux. SON MARI L'AIDE EN TROUVANT DE BONS VINS. Ces derniers, friands de la culture française, tombent rapidement sous le charme de la jolie blonde qui a dû apprendre l'espagnol. “Au Costa Rica, il faut soit parler cette langue soit l'anglais", ajoute-t-elle. Pour l'épauler, elle peut compter sur son mari, Gérald, en charge de dégotter les meilleurs vins pour accompagner ses plats.UN LIVRE DE RECETTES REVISITÉES. La Terrasse propose une carte 100% française. "J'ai voulu apporter la touche française à l'étranger. Une identité française mais plus contemporaine." Côté plats, on retrouve les traditionnels escargots, le canard à l'orange…Patricia Richer a souhaité les partager à travers un livre bilingue, français espagnol, dans lequel elle invite des chefs du monde entier à revisiter des recettes made in France. "ON DOIT S'ADAPTER AUX PRODUITS LOCAUX” “La difficulté est de travailler avec des produits du Costa Rica. Certains ingrédients ne s'y trouvent pas. Les produits importés coûtent chers. On doit s'adapter aux produits locaux", conclut-elle. Durant quelques semaines, Patricia Richer est en France pour faire connaître son travail. En attendant peut-être d'ouvrir, chez nous, un restaurant 100% cuisine costaricaine. 

http://epicuriendusud.com/2015/10/05/patricia-richer-mon-objectif-rapprocher-la-provence-et-le-costa-rica/#p6OLrQYUAGylsfu8.99
Autodidacte et passionnée de cuisine, Patricia Richer peaufine son style depuis prés de 15 ans dans ses restaurants successifs. Après « Le Petit Ecran » à Sanary-sur-Mer, la chef varoise a choisi le Costa Rica pour exercer ses talents.En moins d’une décennie, elle a su imposer le goût made in Provence à une clientèle de plus en plus attirée par la gastronomie française. De passage dans le Var pour la présentation de son nouvel ouvrage « La Francophonie s’invite en cuisine », elle a accepté de répondre aux questions d’Épicurien du Sud. Épicurien du Sud : Chef, racontez-nous ce lien méconnu entre la France et le Costa Rica ? Patricia Richer : Les costariciens ont toujours été intéressés par la France, son histoire, sa cuisine, l’art de la table. Dans mon restaurant « La Terrasse » à San José, de nombreux clients essayaient même de parler le français en fin de repas, c’est une marque de statut social. Et puis depuis 2014 le Costa Rica s’est engagé dans une démarche francophone, c’était donc le bon moment pour publier cet ouvrage.
EDS : Quel en est le casting ? P. R. : On y retrouve les chefs provençaux Alain Biles, Patrice Rouche et Gui Gedda, qui m’a d’ailleurs fait l’honneur de signer la préface. Et puis il y a des chefs qui officient au Costa Rica comme José Pablo Gonzalez, Isabel Campabadal ou l’argentin Sebastian La RoccaChacun y partage une série de recettes aux influences provençales, je complète avec mes propres recettes dont certaines sont servies dans mon restaurant. L’objectif c’est de rapprocher la Provence et le Costa Rica
EDS : Ce livre a t-il un intérêt diplomatique ?P. R. : Oui, on peut dire ça. Je travail depuis 2 ans avec Monsieur l’Ambassadeur Jean-Baptiste Chauvin sur les thématiques de la Gastronomie. L’événement Goût de / Good France d’Alain Ducasse a été un accélérateur. L’objectif c’est de rapprocher la Provence et le Costa Rica. Plus généralement d’arriver à importer des produits français au Costa Rica, comme les vins français, c’est encore très compliqué avec les douanes et les taxes. Et puis le livre doit aussi faire comprendre aux costariciens que la France ce n’est pas que Paris. EDS : Comment reproduire cette cuisine provençale dans un pays où les ingrédients manquent cruellement ?P. R. : Je remanie tous ces plats en m’appuyant sur mes souvenirs. Il est possible de se rapprocher du goût originel même si la texture de la viande est différente, le goût des légumes varie aussi avec l’humidité ambiante. On se fie aussi aux touristes occidentaux qui nous complimentent sur la qualité de notre cuisine « française ».Les plats costariciens n’ont pas beaucoup de complexité. EDS : Quelle est la différence entre un client français et un client costaricien ?P. R. : Le client français est beaucoup plus critique, il va toujours chercher le petit « moins » dans une assiette alors que les costariciens sont plus enthousiastes, plus curieux. EDS : Et la différence entre la cuisine française et la cuisine costaricienne ?P. R. : Les plats costariciens n’ont pas beaucoup de complexité. Ils sont travaillés avec des produits simples comme le poulet, les poivrons, les courgettes, la coriandre. On retrouve quelques poissons en ceviche ou des langoustes grillées. Les costariciens sont également très friands de jus naturels, ils en boivent toute la journée. Et puis il y a le fameux Gayo Pinto, un riz accompagné de haricots noirs à prendre des le petit déjeuner. Mais mon coup cœur ce sont les chicharron, des morceaux de porc sautés à l’huile et arrosés de citron. EDS : Une femme chef de cuisine au Costa Rica, souci or not souci ? P.R. : Pas de souci particulier. Il y a par exemple de plus en plus de chefs costariciens et la nouvelle génération est plus ouverte que la précédente. C’est plus le côté français qui marque ma différence. La France impressionne beaucoup, d’ailleurs lors d’événement culinaire on me joue souvent de la musique française (rire).EDS : Si Patricia Richer n’était qu’un seul ingrédient de cuisine ? P. R. : Sans hésiter le chocolat. EDS : Si Patricia Richer n’était qu’un seul ustensile de cuisine ? P. R. : Un petit couteau, j’en ai toujours un avec moi même si je l’égare régulièrement ! En tout cas il me permet de couper les ingrédients très finement et j’adore ça.
Propos recueillis par Jeremy Capitano



Richer Patricia Chef agradece la Revista Ego Costa Rica, Estilos de vida para su articulo página 116. Ego edición 38 - diciembre - enero. 
"Estrella en la cocina"
Una cena entre chefs con Rodrigo Montesinos, Alain Biles, y Patricia Richer

-->
 Revista Vivir & Comer Los Placeres de Buen Gusto
diciembre/ Enero 2016Articulo de la periodista Melissa Hernandez, fotos de Marcela Bertozzi."El chef ALain Biles viene a visitar La chef Patricia Richer , en octubre pasado, al restaurant La Terrasse.Su trayecto: La Fracofonìa ya esta en la cocina, libro en el que otros chefs meten la cuchara"Cada Chef muestra de cinco a seis recetas adaptadas a los productos en Costa Rica"Un gran agradecimiento para este articulo sobre la gastronomía Francesa a través el Costa Rica.

El Restaurant La Terrasse anuncia su Evento con The Global charity Trust. La Chef Richer Patricia se complace acoger sus invitados, el 18 de septiembre 2014.
https://www.laprensalibre.cr/Noticias/detalle/63836/amante-de-la-cocina-francesa-la-terrasse-conquistara-su-paladar
Si usted es amante de los platillos franceses, preste atención porque la chef Patricia Richer le facilitará tener en su paladar el sabor de la cocina del sur de Francia en el restaurante La Terrasse, ubicado en Barrio Otoya, San José.Se trata de un pequeño establecimiento que celebrará su tercer aniversario en el mes de abril y que cuenta con variedad de platillos de carnes, pollo y mariscos, entre otros, con el sabor típico de Francia.“Yo trabajo bajo reservaciones, ya que al ser un restaurante pequeño no puedo tener puertas abiertas para todo el público en general. Somos una empresa de gastronomía francesa que trabaja con 12 cubiertos diarios”, comento Richer, chef y propietaria de La Terrase. Dentro de los platillos se puede saborear el estofado de res en salsa de cerveza, el magret de pato en salsa de vino tinto, el blanquette de ternero y tajin de pollo.También cazuelas de mejillones, salmón, camarones flameados al ron y el “bourride” de pescado en salsa azafrán, entre otros.Entre los postres hay pastel con crema mousseline, pasta chou, crema pralinée y almendras; y omelette norvégienne. “Con todo esto es una forma de compartir con los clientes mi manera de cocinar, mi percepción de la cocina durante 15 años, una manera diferente de ver la cocina”, expresó Richer.Agregó que los clientes han tenido buena respuesta y le gusta mucho la presentación de los platos, que tienen un toque femenino, al estar decorados con bastantes flores.
IngredientesRicher dijo que la mayoría de los ingredientes que utiliza en su cocina son costarricense, sin embargo, algunos sí los compra a proveedores, que importan desde Estados Unidos y Europa. “Las verduras generalmente las compro en el Mercado Borbón, mientras que las hierbas en el Mercado Central”, señaló la chef.Celebración del tercer aniversarioA Richer le gustaría poder celebrar el aniversario en grande, pero es consciente de que el espacio es reducido, por lo que hará una invitación en redes sociales para que las primeras personas puedan reservar y acompañarla.“Ese día del aniversario quiero hacer un postre grande, pero quiero compartirlo con mis clientes, en la misma mesa”, declaró.Inicio en Costa Rica.La historia de Richer en Costa Rica inició hace 10 años cuando vino al país a pasear, ella visitó varios lugares, entre ellos Barrio Otoya y Amón, de los cuales se enamoró. Fue tal el gusto que le tomó a San José que vendió su restaurante en Francia para venir a Costa Rica a vivir y luego decidió abrir un restaurante.De acuerdo con Richer, ella empezó con un restaurante llamado Arte y Gusto Café, en Barrio Amón, pero luego lo vendió para crear otro, junto con un socio italiano en el hotel de un amigo en San José.